DxO ClearView : Une exclusivité

Par Arnaud PINCEMIN - Pas de commentaire

Pour ce premier tutoriel sur l’utilisation de DxO OpticsPro 10, commençons par observer plus en détails la grande nouveauté de cette version : DxO ClearView. Au premier abord, il s’agit d’une correction qui permet de supprimer le voile atmosphérique sur vos photos. Mais quand on regarde de plus près l’effet de cette correction, on comprend que cela va plus loin. Cette correction s’adresse principalement à la photographie de paysage, mais pas uniquement. Voyons tout de suite quelques exemples.

 

DxO ClearView en images

Le voile qui recouvre l’image suivante rend le premier plan fade et les détails sur les montagnes de l’arrière-plan peu visibles. Grâce à la correction DxO ClearView, non seulement ce voile est supprimé, mais les détails de l’image sont récupérés et le contraste est renforcé, pour un rendu bien plus intense. Les hautes lumières sont plus éclatantes et les basses lumières plus profondes.

 

Lorsqu’une image est prise en contre-jour, ou bien lorsque les rayons du soleil sont visibles, le voile émanant de la lumière du soleil peut être corrigé de manière très efficace. Bien sûr, lorsque vous prenez une photo en contre-jour, c’est souvent parce que vous souhaitez obtenir un certain effet. Mais il peut arriver que cela ne soit pas volontaire, auquel cas cette lumière peut être corrigée.

On voit bien sur cette image que la correction DxO ClearView permet de récupérer de manière très soignée des informations dans les hautes lumières.

 

Sur cette autre photo, le voile est assez visible et la correction apporte un grand bénéfice sur l’ensemble de l’image. La correction renforce légèrement les couleurs grâce à un contraste plus affirmé.

 

Si nous prenons maintenant un premier portrait, on voit que l’effet du DxO ClearView est très puissant là aussi. Le contraste général de l’image est rehaussé, mais le contraste local (ou microcontraste) est lui particulièrement marqué. Selon le rendu souhaité, vous pouvez compenser cet effet en ajustant les différents curseurs de la palette Contraste, dont nous reparlerons prochainement sur Focale Zéro.

 

Sur un portrait converti en noir et blanc avec les outils de DxO OpticsPro 10, les corrections de contraste local et d’exposition apportées par la technologie DxO ClearView sont très visibles.

 

Cette correction va donc au-delà de l’application d’un simple filtre homogène supprimant de voile. Il s’agit, d’une correction intelligente qui analyse le contenu de l’image et adapte la correction (comme le DxO Smart Lighting). En réglant l’Intensité de la correction autour de 25 ou 30, l’effet reste léger et conviendrait à pratiquement toutes les images.

 

A partir d’une Intensité de 50 ou 60, le rendu est vite trop intense et demande à être équilibré avec d’autres corrections. L’exposition doit notamment être ajustée ainsi que la saturation de certaines couleurs. Tout comme le DxO Smart Lighting, à partir d’une intensité supérieure à 50 le style grossier du HDR mal équilibré peut vite être atteint. Veillez donc à ne pas aller trop loin dans les réglages du DxO ClearView et évitez les valeurs extrêmes de ces corrections très puissantes.

 

Pour résumer

Avec cette dixième version, DxO Labs a donc réussi à proposer une correction étonnante en efficacité. Nous pouvons reconnaître que ce DxO ClearView tient ses promesses et permettra de récupérer de nombreuses photos voilées. Vous pouvez aussi utiliser cette correction sur des photos qui ne sont pas voilées, mais de manière très légère. Avec une intensité autour de 10 ou 15, vous pourrez alors diminuer l’intensité de certaines autres corrections et obtenir un rendu plus fin sur le contraste et la lumière.