La palette Histogramme est une palette informative, qui vous permet de comprendre de quoi est composée votre image. En effet, grâce à l’histogramme, on peut voir comment se répartissent les pixels entre les tons clairs et les tons sombres.

Sur l’axe vertical est représentée la quantité de pixels, et sur l’axe horizontal sont répartis les tons (du plus sombre à gauche au plus clair à droite).

Ainsi, si votre photo comporte beaucoup de zones foncées, alors votre histogramme présentera des pics sur la gauche.

histogramme-1

En revanche, une photo qui présente beaucoup de tons clairs aura un histogramme avec des pics à droite.

histogramme-2

Une photo correctement exposée aura principalement des pics au milieu de l’histogramme.

histogramme-3

Selon le choix de l’interprétation de votre image, vous obtiendrez différents histogrammes. Bien souvent, les histogrammes les plus équilibrés ne sont pas forcément issus des meilleures photos. Il ne faut pas s’arrêter à sa lecture pour juger une image. Cela permet surtout d’avoir une idée du contenu de votre image.

Avec l’histogramme de DxO Optics Pro, vous pouvez afficher les zones bouchées (noir absolu) et les zones brûlées (blanc absolu) de votre image. DxO Optics Pro vous permet également d’afficher l’histogramme par canal (rouge, vert, bleu, et luminance).

Ensuite, à l’aide des outils de correction, vous pourrez optimiser le rendu de la photo pour récupérer des informations dans les zones souhaitées.

Prenons par exemple la photo suivante :

histogramme-4

Le ciel est correctement exposé, mais le premier plan est très sombre. Si on affiche les zones bouchées à l’aide de l’histogramme, voici ce que l’on voit :

histogramme-5

A l’aide de la palette Tonalité Sélective, nous allons simplement éclaircir les ombres pour faire apparaître des détails dans l’image. Nous réglons donc le curseur Ombre à +35. Voici l’image que l’on obtient :

histogramme-6

Si maintenant nous faisons apparaître les zones bouchées à l’aide de l’histogramme, nous constatons que ces zones ont été réduites.

histogramme-7

Pour constater la différence, voici une comparaison de l’histogramme de la photo d’origine, à gauche, et celui de la photo corrigée, à droite.

histogramme-8  histogramme-9

On note que l’histogramme reste globalement le même mais il s’est décalé vers la droite, ce qui signifie que les pixels sombres sont moins nombreux, au profit de pixels plus clairs.

Bien sûr il s’agit ici d’un exemple. Vous pouvez choisir de conserver un premier plan très sombre, ou au contraire l’éclaircir davantage. C’est vous qui décidez de l’interprétation de votre image après tout !